DICTIONNAIRE DES DONNEES

Station de mesure de la qualité des eaux superficielles continentales

NIVEAU TYPOLOGIQUE THEORIQUE ORIGINEL AU DROIT DE LA STATION

Le cortège des espèces floristiques et faunistiques d’un cours d’eau évolue naturellement de l’amont vers l’aval des cours d’eau sous l’influence des changements de certains paramètres abiotiques (c’est-à-dire non biologiques : minéralisation de l’eau, vitesse du courant, température de l’eau, etc...). Le niveau typologique s'inscrit dans un système de zonation amont-aval représentatif de ce phénomène et décrit pour la première fois par Verneaux (Verneaux, J. (1977) Biotypologie de l’écosystème « eau courante ». Déterminisme approché de la structure biotypologique, pp. 77-79, compte rendu de l’académie des sciences de Paris, Série D, Paris). Il s’affine actuellement avec la notion de région ichyo-géographique.

A chaque niveau typologique correspond un édifice biologique théorique qui lui est propre.

On distingue en premier lieu le niveau typologique théorique (noté T0 à T9) calculé à partir des six paramètres abiotiques et le niveau typologique biologique (noté B0 à B9) estimé à partir des communautés vivantes. L'écart entre un peuplement installé sur un point et celui que l'on devrait normalement y trouver renseigne sur l'intensité des dégradations du milieu. Dans la pratique, seuls les peuplements de poissons sont couramment utilisés pour la définition du niveau typologique biologique.

On distingue deux niveaux typologiques théoriques :

- le niveau typologique théorique constaté qui prend en compte les influences anthropiques qui viendraient à modifier tout ou partie des six paramètres abiotiques de base (par exemple augmentation de la température ou de la dureté par rejets, augmentation de la section mouillée par création de biefs...).

- le niveau typologique théorique originel c’est-à-dire le niveau typologique qui serait obtenu si la rivière n’avait subi aucune perturbation,

C’est ce dernier indice qui est pris en compte ici. Il est calculé à l’aide des six éléments suivants relevés au droit de la station :
- température maximale moyenne du mois le plus chaud,
- dureté totale,
- section mouillée à l'étiage,
- largeur moyenne du lit mineur,
- pente de la ligne d'eau,
- distance estimative aux sources.

Cet indice est invariant en un point donné. Cependant, la connaissance du milieu pouvant s'améliorer par une plus grande précision des valeurs de l'un des six éléments composant l'indice, des ajustements sont susceptibles d'être opérés sur un point donné. Seul le dernier des ajustements sera conservé et daté.

Le calcul des niveaux typologiques théoriques originels relève de la responsabilité du producteur de données.


Caractéristiques



www.sandre.eaufrance.fr