DICTIONNAIRE DES DONNEES

Référentiel hydrographique

COURS D'EAU

Un cours d'eau est une entité hydrographique linéaire. Un cours d'eau est lié à un toponyme principal. Il se décompose en tronçons hydrographiques.

Il n'existe aucune définition normalisée de ce qu’est un cours d'eau. La codification des cours d'eau relève des gestionnaires du référentiel (Agences de l'eau, en concertation avec IGN-AFB-Etat).
Les choix de codification sont essentiellement influencés par une approche topographique, basée sur la toponymie de terrain lorsqu'elle existe. Les critères de longueur de drain, de débits, de permanence d'écoulement peuvent être utilisés, en l’absence de sources claires et convergentes sur la toponymie.
Un des rôles fondateurs du référentiel pour le système d’information sur l’eau est de proposer une identification des objets hydrographiques sous forme de codes stables, consensuels, utilisables pour produire et maintenir des référentiels dérivés, ou pour y raccrocher des données métier (Stations d’épuration,
Le choix du cours d'eau n'est généralement pas influencé par un de ces usages particuliers, parfois contradictoires entre eux.
Note aux producteurs de référentiels dérivés (classements de cours d'eau...) : le référentiel hydrographique est évolutif. Si un réseau hydrographique est cible d'un classement réglementaire ou d'une délimitation métier, le SANDRE préconise l'utilisation du concept de "segment hydrographique thématique", qui permet d'identifier des segments par une clé basée sur: code hydrographique cours d'eau + XY amont + XY aval + PK amont + PK aval + version Carthage. Ce concept permet de croiser des référentiels linéaires entre eux, et de maintenir simplement ces référentiels pour bénéficier des mises à jour du référentiel source.
- en cas d'absence de code carthage, il faut demander la codification des tronçons concernés au gestionnaire du référentiel, en apportant des éléments terrain permettant cela.
- en cas de divergence de vue sur le drain utilisé (mauvais bras, mauvais branche amont), le signaler également pour mettre carthage en conformité.

NOTE : La gestion des cours d'eau transfrontaliers se fait comme suit :
- cas des cours d'eau situés sur la frontière (faisant frontière) : la géométrie de celui-ci sera intégrée en entier,
- cas des cours d'eau franchissant la frontière une fois : un Nœud Hydrographique transfrontalier commun sera partagé entre les 2 pays (en attente des délimitations claires des frontières) ,
- cas des cours d'eau faisant des allers-retours entre les 2 pays : la géometrie de celui-ci sera intégrée en entier pour la partie comprise entre son premier et son dernier A/R sur la frontière (même pour la partie située dans le pays voisin).

Correspond au concept "Watercourse" d'Inspire.


Caractéristiques


Liens internes


www.sandre.eaufrance.fr