JEUX DE DONNEES DE REFERENCE

Méthodes

Détermination de la demande biochimique en oxygène par mesure fluorimétrique de l’activité respiratoire bactérienne lors d’une incubation de 48h à 30°C, selon la technique Enverdi DBO

991

Validé

Noter cette fiche : 
13/10/2015
01/06/2017
Détermination de la demande biochimique en oxygène par mesure fluorimétrique de l’activité respiratoire bactérienne lors d’une incubation de 48h à 30°C, selon la technique Enverdi DBO
Enverdi DBO
Analyse Chimique – Physique
NON
AMS Envolure
Dudal et al. (2005), brevet EP 1844330 (INRA); Dudal et al. (2006), Analytical and Bioanalytical Chemistry, 384(1), p. 175-179 ; Pautremat et al. (2011), demande de brevet EP 2597461 (AMS Envolure); Muller et al. (2014), Environmental Science and Pollution Research, 21(23), p. 13642-13645 ; Magnin et al. (2015), 17th International Congress of Metrology, EDP Sciences, DOI: 10.1051/metrology/201507009 ; Muller et al. (2015), demande de brevet WO 2016184848 (AMS Envolure) ; Nehmtow et al. (2016), Environmental Science and Pollution Research, 23(16), p. 16383-16395.
La méthode permet une mesure de demande biochimique en oxygène dans un échantillon d’eau par une mesure fluorimétrique de l’activité respiratoire bactérienne dans des conditions spécifiques (incubation de 48h à 30°C, sans limitation d’oxygène). Elle est basée sur l’utilisation d’un bioréactif sensible à l’activité respiratoire des organismes aérobies. Les échantillons sont incubés en milieu tamponné, en présence d’un inoculum bactérien. Lors de la minéralisation des matières organiques contenues dans un échantillon d’eau par des bactéries aérobies, le bioréactif est réduit au niveau de la chaine respiratoire des cellules en une forme fluorescente. La réaction de réduction est proportionnelle à la réaction de consommation d’oxygène par les bactéries. Ainsi, l'intensité de fluorescence mesurée au cours de l’incubation est proportionnelle à la quantité d’oxygène consommée. Les résultats sont exprimés en milligramme d'oxygène par litre. Cette méthode n’est pas suffisamment sensible à ce jour pour l’analyse des eaux douces. De même, la méthode peut se révéler inadaptée pour l’analyse de certaines eaux résiduaires industrielles.
Office International de l'Eau [31490172900066]

Création

2015-10-12 22:00:00

Création

Mise à jour mineure d’informations alphanumériques

2016-05-04 08:37:00

Modification du nom de la méthode.

Mise à jour mineure d’informations alphanumériques

2017-05-31 10:04:00

Modification du nom, des références bibliographiques et des commentaires. Cf. Réunion Sandre_Aquaref du 28/04/2017.